Du Champ de Mars à Saint Ouen !

Publié le par rémi

  Remontons le temps pour nous arrêter au début du XXe siècle. « Nom de Zeus » nous voilà au pied de la Tour Eiffel, sur le Champ de Mars à deux pas du quartier du Gros Caillou. Le Red Star va user ses premiers ballons aux pieds de la tour la plus célèbre de la Capitale.

Bien avant le PSG et cette vaste escroquerie des Seventies c’est le Red’ qui symbolisait le plus la Tour Eiffel, lui qui est né sous son ombre à la fin du XIXe siècle. Bien qu’aujourd’hui on se demande si l’écusson parisien ne ressemble pas plus à un derrick plutôt qu’à la Tour Eiffel.

Soit, on la leur laisse, nous on se rapproche du Sacré Cœur – monument édifié pour expier les crimes des communards lors de la Commune de 1870. Il fait suite à une loi de l’Assemblée nationale de 1871 – Mouais pas top le symbole.

Revenons à notre champ, qui ne sera pas celui de la guerre mais celui du sport et plus particulièrement du football Association.

Je vous propose de découvrir en image le lieu des premiers matches du club. Pour les premiers exploits on attendra encore un peu.

 

au pied de la Tour

Le Champ de Mars, premier terrain du Red Star. On distingue un pied de la dame de fer au fond.

 

 

  Ensuite c’est direction Meudon. Située à une quinzaine de kilomètres de Paris la ville offre la chance d’être bien desservie par le train. Plusieurs lignes partant de la gare Montparnasse, de celle de Saint Lazare et même une toute nouvelle depuis la gare des Invalides. (Notre actuel RER C, direction Versailles Chantiers ou Versailles Rive Gauche). Ce terrain se situe au pied de l’observatoire de Meudon. On y accède depuis la gare de Meudon Val Fleury. Les Marine et Blanc n’y resteront que peu de temps car il est déjà l’heure de retrouver le Gros Caillou, rue Nélaton ligne 6, station Grenelle, future Bir Hakeim.

 

161 001

Le terrain de Meudon. On peut voir l'observatoire en haut a gauche et les terrasses en face.

 

 

  Un terrain vague loué par les dirigeants fait office d'aire de jeu pour les joueurs du Red Star. Un terrain idéalement placé en plein centre ville près des origines du club et surtout facilement accessible. Le terrain de Grenelle va voir les premiers faits d’armes des joueurs de Jules Rimet qui se hissent en championnat de Paris. Une notoriété grandissante qui va prendre son envol avec la migration vers le nord de la capitale. De la station Grenelle à celle de Porte de Clignancourt pour un autre terrain vague situé cette fois-ci à Saint Ouen.

 

Stade-de-Grenelle.jpg

Un match entre des journalistes français et anglais du Daily Mail, sur le terrain du Red Star. Au fond l'immeuble de la rue Nélaton. A droite la station Grenelle, future Bir Hakeim.

 

 

  Chassé en 1909 de Grenelle par le futur Vel’ d’hiv’ – de sinistre mémoire lors de la rafle des 16 et 17 juillet 1942 – le football n’a pas encore dépassé la petite reine dans le loisir des français. Quoi de mieux qu’une banlieue ouvrière pour se mettre au travail. Petit à petit, le Red Star se construit un palmarès, un terrain, une identité. Le stade de Paris est le lieu qui concentre tous les plus grands faits de l’histoire du Red. Un stade qui aura façonné l’histoire du club. A l’abri des cheminées, de la butte en terre, puis plus récemment de « son » immeuble le Red est enfin chez lui.

 

Finale de zone coupe de france 1942

Le stade de Paris fait le plein en 1942. Au fond la rue de la Chapelle future rue du Dr Bauer.

 

 

  Depuis plus de 100 ans le club a trouvé trois vecteurs essentiels à son essor un Nom – Red Star (depuis 1897) - un Stade – Bauer (depuis 1909)  – et des Couleurs – Vert et Blanc (dans les années 1930). Trois dimensions inaliénables, d’ailleurs au début des années 2000, au sein du cynodrome de la Courneuve les supporters ne chantaient-ils pas «  Red Star, en vert et à Bauer ! »

 

Sources :

Gallica – BNF

Le Red Star, Mémoires d’un club légendaire – G. Hannoteau, G. Cutulic

Red Star – G. Saillant, P. Laporte

Publié dans L'histoire

Commenter cet article

toto89 27/10/2014 11:38


">

toto 27/10/2014 11:37



Yann@Foot90 12/12/2013 13:26


C'est bien triste de voir un club comme le Red Star évoluer maintenant en championnat amateur. Même si c'est mal embarqué cette année, on peut toujours rêver de revoir le Red Star au moins en
Ligue 2 prochainement...

jacques martin 26/08/2012 23:44


Bravo Rémi... c'est super sympa.


Jacques